Du VTT en Vaunage… Du VTT en Vaunage…
Météo à Calvisson
Archives

Enduro de Thuir 2015

Sept enduristes du Calvisson VTT ont fait le déplacement à Thuir (66) pour l’unique manche de la coupe régionale d’enduro. 30 % des concurrents ayant abandonné l’an dernier à cause de la difficulté physique et la chaleur, le VTT Club de Thuir avait décidé cette année de raccourcir l’épreuve. Est-ce la raison pour laquelle 171 pilotes à peine ont répondu présent ? Nos enduristes ont fait le voyage le samedi afin de rouler deux ou trois spéciales pour débloquer l’organisme, prendre connaissance du terrain, et peaufiner les réglages.

Dimanche matin, jour J. Bip ! Bip ! Biiip !!! Plouf, les pilotes plongent dans l’ES1, totalement inédite. Ils nagent dans la poussière à un point qu’il est difficile de voir la piste s’ils rattrapent un concurrent. Quelques relances et bosses rendent cette première spéciale plus physique que prévu, à défaut d’être hyper technique. La reconnaissance a été bénéfique, les trajectoires sont optimisées.

La SP2 est une spéciale de l’an dernier raccourcie. Le tracé en sous-bois, au début très sinueux, se tend peu à peu pour un final très rapide entre les arbres. La chute est interdite à cette vitesse, mais quel régal !

La SP3 est la plus technique de toute, et aussi la plus dangereuse. La première partie est raide et cassante, avec des marches un peu partout et un virage bien serré que beaucoup passeront à pieds.  Les rochers étant omniprésent, la chute est interdite ! Et pourtant…

La SP4 se fait après une liaison assez longue, où les organismes commencent à souffrir de la chaleur et de l’effort. Mais il faut rester concentré, car le départ présente quelques passages et marches un peu tendues, et la suite est hyper cassante mais rapide. Un bon paquet de pilotes, trop optimistes, pinceront l’arrière.

La dernière spéciale, SP5, est facile et courte : des virages, des bosses, des trajectoires coupantes…

Les calvissonnais ont de bonnes sensations, les podiums sont dans la poche. Voyez plutôt :

Tony RAMPON monte en puissance, et termine 3ème en Senior, et 4 au scratch. Il a faim, ce jeune !

Jean-Marc PICARD, multiple vainqueur de l’épreuve, finit 2ème à 1 seconde du premier en Master 40. Rageant, mais belle place quand même car 14 au scratch.

Benoit BELTRITTI se classe 19 au scratch, et 13 en Senior.

Philippe MARGAL commence à prendre goût aux podiums, et termine 1er en Master 50 et 48 au scratch devant du beau monde !

Clément COMTE, qui a quitté le team faute de temps, finit 28 au scratch, et 16 en Senior. De beaux restes pour un gars qui roule de temps en temps et uniquement pour le plaisir.

Arnaud GARANGER, victime de problèmes à répétitions, termine à une lointaine et peu représentative 46ème place au scratch.

Nicolas de BOULATSEL, qui s’était juré de « finir », prends sa revanche dans la douleur, une grosse chute l’ayant sonné à mi-parcours. Il se classe 107 au scratch et 21 en Master 40.

WP_20150606_002

Reco de la SP3

WP_20150606_009

Départ de la SP3

WP_20150607_002

Jour J, avant le départ

11291878_737305319701748_2107145697_n

Tony RAMPON 3ème Senior

11287318_737305379701742_1814738163_n

Jean-Marc PICARD 2ème Master 40

11310944_737305433035070_261830905_n

Philippe MARGAL 1er Master 50

Laisser un commentaire